10 septembre 2018

Masques en tissu VS masques classiques, comment faire le bon choix ?

Ian Dooley

Les masques tissus sont très tendance ! Mais sont-ils efficaces au point qu'il faille renoncer aux masques traditionnels (crème, gel, peel-off) ? Éléments de réponse avec nos deux professionnelles représentant les marques Qiriness et Eclae.

Même si les masques tissus et les masques crème visent les mêmes problématiques (hydratation, éclat, matité…), ils ne s’utilisent pas de la même façon et présentent quelques différences.


Masque tissu et masque traditionnel : des textures différentes
Le masque traditionnel se décline en version crème, gel, peel-off, mousse… Le masque tissu jetable (ou sheet mask) est lui en fibres de papier, de coton, en hydrogel ou en bio-cellulose. "Il contient du sérum capturé dans la microfibre, explique Mi-Ryung Beilvert, présidente et fondatrice de la marque Qiriness. Au contact de la peau, cette matière permet d’optimiser la pénétration des actifs. Pendant le temps de pause, la peau assimile un maximum d’actifs pour une efficacité optimale."

Les différences d’utilisation
Les deux types de masques s’appliquent sur une peau nettoyée et démaquillée, plutôt sur peau sèche, même si certains masques crème se posent sur peau légèrement humide. Selon Mi-Ryung Beilvert, le masque tissu "s’utilise à la place du sérum habituel, plusieurs fois par semaine. Il booste l’efficacité des soins quotidiens". Les masques traditionnels eux, s’utilisent une ou deux fois par semaine selon les effets recherchés et le type de peau, "ils ont différents protocoles, mais s’appliquent en dehors de votre routine de soin quotidienne. Il existe des masques rincés, non rincés ou bien qui agissent pendant votre sommeil !" poursuit la professionnelle. Ultra concentrés, les masques tissus nécessitent un temps de pause un peu plus long, entre quinze et trente minutes, pour laisser le temps à la peau de se gorger des actifs, quand une dizaine de minutes suffit généralement pour les autres types de masques.
Lire la suite

©ian dooley

Posté par Jessica Xavier à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 septembre 2018

Bouger en famille

VIVRE PARIS AUTOMNE 2018 (1)

VIVRE PARIS AUTOMNE 2018 (4)

VIVRE PARIS AUTOMNE 2018 (3)

VIVRE PARIS AUTOMNE 2018 (2)

Posté par Jessica Xavier à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 septembre 2018

Jus de fruits : pourquoi ils ne sont pas vraiment "healthy"

christine-trant

Même s’ils bénéficient d’une image saine et naturelle, les jus de fruits sont à consommer avec modération. Ils sont en effet loin d’être aussi "healthy" que vous pouvez le penser. L’éclairage de la diététicienne-nutritionniste Florence Rossi, porte-parole de l’AFDN.

Ils trônent en première place sur la table du petit-déjeuner, accompagnent souvent le goûter des enfants, sont une option pour les apéros sans alcool… Les jus de fruits font partie du quotidien des Français, qui en raffolent. Ils ingurgitent 1,5 milliard de litres de jus chaque année (soit 22 litres par habitant), ce qui en fait les deuxièmes consommateurs d’Europe, derrière les Allemands. Les Français se distinguent par leur attrait pour les jus dits "haut de gamme" : les 100 % purs jus (61 % du marché en 2016).

Bien choisir son jus de fruits

Un hypermarché en France répertorie en moyenne 194 références de jus de fruits. Il y a de quoi en perdre son latin ! Ajouts d’eau, de sucre… Il existe de réelles différences dans les catégories de jus de fruits. La réglementation française en distingue 4 :

  • Les 100 % purs jus sont obtenus par simple pressage des fruits. Il n’y a ni ajout d’eau, ni de sucres, ni d’additifs, juste des fruits. Ils se trouvent généralement au rayon frais et dans ce cas ont une date limite de conservation très courte.
  • Les jus à base de concentré sont obtenus par extraction du jus qui est concentré par évaporation et reconstitué avec de l’eau. Comme pour les purs jus, la réglementation interdit l’ajout de sucre dans les jus à base de concentré.
  • Les nectars sont un mélange de jus de fruits et/ou de jus à base de concentré et/ou de purée de fruits auquel sont ajoutés de l’eau, du sucre et/ou des édulcorants. La teneur minimum en fruits dans les nectars doit être comprise en 25 % et 50 % selon la variété de fruits. Les nectars non filtrés sont riches en fibres.
  • Les smoothies à base de fruits, nouveaux venus sur le marché des jus de fruits rencontrent un certain succès notamment dans les chaînes de restauration. Ils sont obtenus à partir de fruits mixés auxquels peuvent être ajoutés de l’eau, du jus de fruits, du sucre. Il existe aussi des recettes mélangeant fruits et légumes.

Lire la suite

©Christine Trant

Posté par Jessica Xavier à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,