jan sedivy

Qui s’y frotte s’y pique ! Et pourtant, l’ortie, derrière sa mauvaise réputation, est un véritable trésor nutritionnel. Il est plus que temps de réhabiliter cette "mauvaise herbe" et de découvrir tous ses bienfaits !

L’ortie piquante (ou urtica dioica) pousse partout : dans nos potagers, les parcs, les sous-bois, le long des routes de campagne… Si bien que tout le monde la connaît. Elle est utilisée depuis la nuit des temps par les herboristes et phytothérapeutes pour ses vertus médicinales. Pour le commun des mortels, c’est une plante irritante à laquelle chacun s’est frotté au moins une fois dans sa jeunesse, laissant de tristes souvenirs de démangeaisons ou de cloques. Pourtant, malgré sa mauvaise réputation, l’ortie cache en ses graines, feuilles et racines des vertus nutritionnelles exceptionnelles dont il est dommage de se priver.

Les atouts nutritionnels de l’ortie

Si les feuilles, les graines et les racines peuvent être utilisées ce sont les feuilles qui sont le plus consommées. Véritable cocktail de nutriments, l’ortie est l’une des plantes les plus intéressantes d’un point de vue nutritionnel. Elle est riche en vitamines du groupe B, en vitamine E, en provitamine A, elle contient six fois plus de vitamine C que l’orange.

Lire la suite

© Jan Sedivy