15 février 2019

Fragrances, un parfum de risques ?

HEALTHY LIFE MARS AVRIL 2019 (3)

HEALTHY LIFE MARS AVRIL 2019 (4)

HEALTHY LIFE MARS AVRIL 2019 (1)

HEALTHY LIFE MARS AVRIL 2019 (2)

 

Posté par Jessica Xavier à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 janvier 2019

LED, quand la lumière soigne ma peau

Sans-titre-1

Sans-titre-2

N°4-JANV-FEV

OK-COUV-LIFE04-BD

Posté par Jessica Xavier à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Coiffures de sport : on s'inspire des fitgirls !

Sans-titre-1

Sans-titre-2

COUV HEALTHY FIT JANV FEV

 

Posté par Jessica Xavier à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 octobre 2018

Peau Douce, notre plan hivernal

N°3-NOV-DEC

Sans-titre-2

Sans-titre-1

HL03 COUV HD

 

Posté par Jessica Xavier à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 octobre 2018

Coloration, on passe au végétal !

stefan-stefancik-204304-unsplash

Alternative naturelle aux colorations chimiques et conventionnelles, la coloration végétale gagne du terrain. À la maison ou en salon, ces teintures green n’ont plus à rougir de leurs résultats. Zoom sur ces produits doux pour nos cheveux et écolo-friendly.

L’engouement pour une beauté durable touche également les colorations capillaires. Longtemps cantonné aux marques bio et confidentielles, le segment intéresse désormais les mastodontes de la beauté comme L’Oréal Professionnel et Garnier qui ont lancé respectivement cette année Botanéa (en salon) et Herbalia (à la maison). "La coloration végétale est devenue glamour, désirable ", commente Christophe-Nicolas Biot créateur de la Maison de Coiffure Christophe-Nicolas Biot et de l’Atelier BioT.

La coloration végétale, qu’est-ce que c’est ?

Un mélange de poudres de plantes tinctoriales séchées et d’eau chaude (pour mieux révéler les pigments). Parmi les plus connues, il y a bien sûr le henné, l’indigo, mais également "le safran, la cannelle, l’abricot ", liste Christophe-Nicolas Biot. Contrairement aux colorations d’oxydation, la coloration végétale naturelle ne contient pas d’éléments chimiques ou de potentiels perturbateurs endocriniens, elle est sans danger pour la santé* et douce pour les cheveux. Autre différence, la teinture végétale est un véritable soin qui gaine, lisse et fait briller la fibre capillaire. "Plus vous faites de colorations classiques, plus les cheveux sont sensibilisés, explique Simon Assoun, co-fondateur des salons Biocoiff’. Alors qu’avec la coloration végétale c’est l’inverse. Vous pouvez en faire toutes les semaines, les cheveux seront de meilleure qualité ! " Cette couleur-soin enrobe le cheveu sans l’ouvrir pour le vider de sa couleur et d’une partie de sa substance, contrairement aux produits conventionnels : "On ne transforme pas la fibre capillaire, on l’embellit ", poursuit Christophe-Nicolas Biot.

Lire la suite

© Stefan Štefančík

Posté par Jessica Xavier à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 septembre 2018

Masques en tissu VS masques classiques, comment faire le bon choix ?

Ian Dooley

Les masques tissus sont très tendance ! Mais sont-ils efficaces au point qu'il faille renoncer aux masques traditionnels (crème, gel, peel-off) ? Éléments de réponse avec nos deux professionnelles représentant les marques Qiriness et Eclae.

Même si les masques tissus et les masques crème visent les mêmes problématiques (hydratation, éclat, matité…), ils ne s’utilisent pas de la même façon et présentent quelques différences.


Masque tissu et masque traditionnel : des textures différentes
Le masque traditionnel se décline en version crème, gel, peel-off, mousse… Le masque tissu jetable (ou sheet mask) est lui en fibres de papier, de coton, en hydrogel ou en bio-cellulose. "Il contient du sérum capturé dans la microfibre, explique Mi-Ryung Beilvert, présidente et fondatrice de la marque Qiriness. Au contact de la peau, cette matière permet d’optimiser la pénétration des actifs. Pendant le temps de pause, la peau assimile un maximum d’actifs pour une efficacité optimale."

Les différences d’utilisation
Les deux types de masques s’appliquent sur une peau nettoyée et démaquillée, plutôt sur peau sèche, même si certains masques crème se posent sur peau légèrement humide. Selon Mi-Ryung Beilvert, le masque tissu "s’utilise à la place du sérum habituel, plusieurs fois par semaine. Il booste l’efficacité des soins quotidiens". Les masques traditionnels eux, s’utilisent une ou deux fois par semaine selon les effets recherchés et le type de peau, "ils ont différents protocoles, mais s’appliquent en dehors de votre routine de soin quotidienne. Il existe des masques rincés, non rincés ou bien qui agissent pendant votre sommeil !" poursuit la professionnelle. Ultra concentrés, les masques tissus nécessitent un temps de pause un peu plus long, entre quinze et trente minutes, pour laisser le temps à la peau de se gorger des actifs, quand une dizaine de minutes suffit généralement pour les autres types de masques.
Lire la suite

©ian dooley

Posté par Jessica Xavier à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 août 2018

Déo ou antitranspirant ? Le Match !

DEO OU ANTITRANSPIRANT - HEALTHY FIT 3 (1)

DEO OU ANTITRANSPIRANT - HEALTHY FIT 3 (2)

COUV HEALTHY FIT3

Posté par Jessica Xavier à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Thermale, florale, micellaire, cellulaire : à quelle eau se vouer ?

jordan-heath-697540-unsplash

L'eau, élément vital pour la santé de l'organisme comme pour la beauté et la jeunesse de l'épiderme, entre dans la composition d’une majorité de cosmétiques. Micellaire, thermale, florale, cellulaire… Céline Couteau, docteur en pharmacie, nous en dit plus sur ces eaux qui en font plus pour notre peau.

L’eau est généralement (sauf pour les huiles et certains beurres végétaux) le premier composant d’une formule cosmétique. En beauté, c’est principalement une eau distillée ou déminéralisée qui est utilisée, une eau qui ne possède pas de propriétés particulières : "L'eau distillée est un excipient inerte qui n’a aucun effet, explique Céline Couteau, docteur en pharmacie et enseignante en cosmétologie et galénique. On préfère la remplacer par une eau thermale ou florale."

L’eau thermale

Elle est utilisée depuis la nuit des temps pour ses propriétés curatives. C’est une eau souterraine, tiède ou chaude, qui s’est enrichie en minéraux et oligo-éléments au contact des roches qu’elle a traversées avant de rejaillir à la surface de la terre. En France, la réglementation est très stricte : il est interdit de la filtrer ou de la traiter chimiquement. La composition et les bénéfices des eaux thermales varient en fonction de la nature géologique du sol qu’elles traversent.

Ses bénéfices : l’eau thermale, aux propriétés reconnues par l’Académie de Médecine, est utilisée pour ses vertus apaisantes, hydratantes, anti-inflammatoires… "L'eau thermale respecte parfaitement la peau, c’est un allié de choix dans le cas des dermatoses inflammatoires. Selon sa composition, son effet adoucissant est plus ou moins important", commente l’experte en cosmétique. Parmi les plus connues, l’eau thermale d'Avène apaise les peaux sensibles ; celle de La Roche Posay, riche en sélénium (oligo-élément puissant antioxydant), est anti-irritante, anti-âge ; l’eau d’Uriage, avec sa composition minérale isotonique, est en affinité parfaite avec la peau : ultra hydratante elle soulage de nombreuses dermatoses.

Son utilisation : elle entre dans la composition de crèmes, laits, déodorants où "elle exerce un effet apaisant." En spray, elle rafraîchit, parfait le démaquillage, fixe le make-up, nettoie la peau après l’utilisation d’une eau micellaire, apaise…

Lire la suite

© Jordan Heath

Posté par Jessica Xavier à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 août 2018

Cosmétiques bio, naturels, conventionnels, comment s'y retrouver ?

Sans-titre-1

Sans-titre-2

Sans-titre-3

COUV HEALTHY LIFE 2

 

Posté par Jessica Xavier à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Au retour de vacances : je garde, je jette ?

kristina-bratko-748110-unsplash

Des vacances vous avez rapporté de jolis souvenirs et… un vanity plein de cosmétiques entamés. Notre experte vous dit que faire de vos crèmes solaires et après-soleil.

À l’heure de la chasse au gaspillage, vous avez envie de recycler les produits de beauté qui vous ont accompagné tout l’été et qui ne sont pas complètement terminés ? C’est possible, à condition de respecter quelques règles. Les cosmétiques ont une durée optimale d’utilisation, il s’agit soit de la date limite d’utilisation (DLU), soit de la PAO (période après ouverture). Cette dernière est indiquée sur les emballages avec un chiffre et un M dans un petit pot ouvert. Le logo indique le nombre de mois pendant lesquels vous pouvez utiliser votre soin après son ouverture. Au retour de vacances, DLU et PAO ne sont certainement pas dépassées, mais les conditions d’utilisation pendant l’été (crèmes transportées sur le sable chaud, oubliées au soleil dans le jardin, tombées à l’eau) ont accéléré la dégradation de vos cosmétiques. D’où la nécessité de savoir quels cosmétiques garder ou jeter après la trêve estivale.

La crème solaire

Sa PAO est de douze mois, mais les professionnels comme Caroline Perdrix-Thomas, responsable de la communication scientifique Pierre Fabre, expliquent qu’il « ne faut pas l’utiliser d’une année sur l’autre », car les conditions d’utilisation mettent à mal son efficacité. Le risque, si vous la conservez, c’est de vous retrouver avec une crème solaire qui ne vous protège plus aussi bien. Mais comme ces cosmétiques coûtent cher, pas question de les jeter en rentrant des vacances ! Vous pouvez les substituer à vos crèmes hydratantes et surtout bénéficier de leur pouvoir protecteur, aussi nécessaire hors de la plage, notamment en ce qui concerne le visage : « Les textures ont été tellement améliorées ces dernières années qu’on peut parfaitement en prolonger l’usage comme crème de jour ou de corps », assure Caroline Perdrix-Thomas.

Lire la suite ici.

© Kristina Bratko

Posté par Jessica Xavier à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,